A place where you need to follow for what happening in world cup

Togo/Présidentielle 2020: Faure Gnassingbé, candidat à sa propre succession

0

Il a fait perdurer le suspense jusqu’à la dernière minute. Faure Gnassingbé est officiellement déclaré candidat à l’élection présidentielle dont le premier tour est fixé au 22 Février 2020. Candidat à sa propre succession, le chef de l’Etat togolais a été investi par son parti, Union pour la République (UNIR) dont il est le fondateur. C’est à 10heures temps universel que Faure Gnassingbé a fait son entrée dans la grande salle du siège de son parti où étaient réunis les cadres  du parti bleu blanc. ” En toute humilité j’ai accepté” va déclarer le chef de l’Etat à la presse à  sa sortie de cette réunion pour mettant ainsi  fin à toutes les spéculations sur sa candidature.

A 24 heures de la clôture du dépôt des dossiers de candidature, le président sortant à accepter l’appel de ses partisans de défendre les couleurs de son parti à cette compétition électorale. Ces dernières semaines, plusieurs manifestations appelant à sa candidature se sont multipliées dans toutes les régions du Togo. Même si pour de nombreux observateurs, la candidature de Faure Gnassingbé à cette élection ne faisait l’ombre d’aucun doute, des informations ces derniers jours sur les réseaux sociaux faisaient état d’un éventuel plan « B » du parti présidentiel, des informations auxquelles les responsables du parti ont très vite réagi en réaffirmant que Faure Gnassingbé était « le candidat naturel » du parti UNIR.

« La candidature du président Faure Gnassingbé est une réponse à la volonté populaire, un engagement à terminer une mission à lui confiée dans l’intérêt national. C’est avec détermination , humilité et élégance politique que nous allons nous battre pour sa victoire au premier tour de cette élection présidentielle » nous a confié David Ourna Gnanta, militant du parti présidentiel.

A quelques heures de la clôture du dépôt des dossiers de candidature, il est difficile de savoir le nombre exact des candidats à cette course pour le fauteuil présidentiel. Seule certitude, le candidat du parti au pouvoir aura en face une opposition divisée représentée par plusieurs candidats. De nombreux analystes de la scène politique togolaise donnent Faure Gnassingbé grand favori de ce scrutin et n’excluent pas de le voir vainqueur dès le premier tour. A la faveur de la réforme constitutionnelle intervenue le 8 mai 2019, l’actuel chef de l’Etat, s’il  succède à lui-même, a encore la possibilité de se représenter en 2025 pour un nouveau quinquennat.

Gaëtan KPADJEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.